Chasse à la bécasse au nord de l’État américain du Maine USA

Written by  //  avril 25, 2016  //  Autres séjours verts  //  Commentaires fermés sur Chasse à la bécasse au nord de l’État américain du Maine USA

chasse-becasse-quebec-127Chasse la bécasse au nord de l’État américain du Maine USA

Nous sommes situés à quelques km des États-Unis à moins de 5 kilomètres des grandes forêts du nord de l’État américain du Maine. Nous vous proposons un dépaysement sans pareil en vous invitant à découvrir une nature sauvage et giboyeuse qui regorge d’orignaux et de petits gibiers. Cela nous permet de vous offrir une récolte d’excellente qualité.

La chasse à la bécasse au Québec, c’est des levées de 20 à 40 bécasses par jour! Lors de votre chasse à la bécasse au Québec, vous rencontrerez aussi la malicieuse gélinotte huppée, le furtif lièvre à raquette et peut-être, quelques tétras des savanes.

Afin d’en connaître un peu plus sur la bécasse Wikipedia est une bonne source de renseignements, voici donc quelques extraits sur la bécasse.

La Bécasse des bois (Scolopax rusticola) est une espèce d’oiseau de la famille des Scolopacidae. C’est un oiseau migrateur discret, essentiellement nocturne.

C’est un oiseau typiquement forestier, qui semblait également autrefois apprécier les régions bocagères (Bretagne notamment). Il est réputé plutôt lucifuge : « Ces oiseaux de passage, dont les chasseurs font le plus grand cas, nous arrivent par un temps sombre, le plus souvent la nuit; ils s’abattent dans les taillis ou les futaies, et préfèrent les bois où il y a beaucoup de terreau humide et de feuilles mortes ».

En France, des migrateurs et hivernants sont présents du début octobre à fin mars-début avril. Au Canada dans la région de Québec elles sont présente dés début septembre.

Jusqu’au xixe siècle au moins, cette espèce nichait dans les régions montagneuses élevées (Pyrénées, Alpes, etc.) et rejoignait les plaines en automne (on la trouvait et chassait vers le milieu d’octobre, dans les zones boisées ou bocagères des plaines).

Le plumage de la bécasse des bois décline toutes les nuances de couleur du brun foncé au beige clair ; son mimétisme la rend extrêmement difficile à observer au sol en milieu forestier. C’est son envol rapide et bruyant, souvent très près du gêneur, ou son atterrissage (assez lourd) fournit alors l’occasion de l’observer dans de bonnes conditions.

La bécasse des bois fait partie des oiseaux réputés avoir une excellente vision, y compris de nuit. Elle peut voir à 360°.

On disait autrefois d’elle qu’elle « craint la chaleur et la sécheresse » (qui diminuent son accès aux vers de terre)

Chaque soir ou presque, dès le crépuscule, la bécasse quitte ses remises forestières pour aller se nourrir sur des prairies pâturées ou dans des vignes riches en lombrics où elle passe l’essentiel de ses nuits.

En cours de journée, elle peut également se nourrir en fouillant l’humus des sous-bois à la recherche de lombrics, d’araignées et de petits insectes grâce à son bec doté d’une mandibule supérieure articulée.
Les gelées, en durcissant la terre, la chassent donc progressivement vers les plaines puis vers le sud, jusqu’au Maroc. En période durable de froid, la bécasse privilégie les sols acides qui gèlent plus difficilement, et lui permettent de trouver une alimentation encore accessible

Pour tout renseignement complémentaire sur la bécasse vous pouvez consulter notre site :

CHASSE A LA BECASSE AU CANADA

0

About the Author

View all posts by

Comments are closed.